Le projet Énergie Est maintenant sur respirateur artificiel

Gouvernements et investisseurs invités à sonner le glas de ce projet insensé

STOPoléeduc_Logo_communMontréal, le 8 septembre 2017 – La décision de TransCanada de demander à l’Office national de l’énergie (ONÉ) de suspendre pour 30 jours l’examen de son projet d’oléoduc Énergie Est indique que l’entreprise a de plus en plus de difficulté à justifier son projet devant la population et ses investisseurs, estiment plusieurs groupes environnementaux et citoyens. Ceux-ci demandent aux gouvernements et aux investisseurs de sonner le glas de ce projet en lui retirant massivement leur appui.

« Il y a panique en la demeure, on le sent. Ce projet a toujours présenté des risques insensés  par rapport à son potentiel de retombées économiques, mais TransCanada avait toujours assumé que les retombées revenaient à ses actionnaires, alors que les risques appartenaient à la population. Le vent a changé et la compagnie doit à présent reconnaître que le projet n’est pas viable quand il est évalué en tenant compte de tous les coûts », a affirmé Carole Dupuis du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ).

En plus de l’argument économique, l’aberration environnementale du projet devient également de plus en plus difficile à défendre devant les décideurs et la population, selon les groupes.
Read More

Partager

Projet Galt de Junex en Gaspésie : STOP oléoduc Montmagny-L’Islet appuie le Camp de la rivière

Camp de la Rivière York © Camille Pilote

Camp de la Rivière York © Camille Pilote

L’Islet, le 22 août 2017 — STOP oléoduc Montmagny-L’Islet appuie les revendications des groupes et des personnes qui animent le Camp de la rivière York à proximité du puits Galt 4 de Junex, en Gaspésie. Nous sommes solidaires de leur résistance non violente et de leur présence rassembleuse. Nous les remercions pour leur travail de sensibilisation. Nous partageons leur détermination à protéger le climat, l’eau et les écosystèmes qui sont mis à risque par les projets d’exploitation des hydrocarbures mais aussi par les projets de transit de pétrole ou de gaz fossile.

Avec la centaine de comités citoyens membres du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ), nous demandons au gouvernement québécois de cesser de mettre l’appareil législatif québécois et nos fonds publics au service de l’industrie pétrolière et gazière. Nous lui demandons au contraire de fermer dès maintenant la porte à tout type d’exploitation d’hydrocarbures fossiles sur l’ensemble du territoire du Québec, comme il l’a fait pour l’île d’Anticosti.
Read More

Partager