ONÉ : Lettre à Justin Trudeau et Jim Carr

Texte de la lettre signée par plus de 50 groupes du Canada et adressée au premier ministre Justin Trudeau et au ministre des Ressources naturelles Jim Carr, les exhortant à réformer totalement l’Office national de l’énergie (ONÉ) avant que ce dernier prenne des décisions quant aux projets d’oléoduc Énergie Est de TransCanada et TransMountain de Kinder Morgan, tous deux en cours d’évaluation. (Traduction de la lettre originale en anglais)

Le très honorable Justin Trudeau
Premier ministre du Canada
Bureau du Premier Ministre
80 Wellington Street Ottawa, ON K1A 0A2

 

Le 7 septembre 2016

Monsieur le Premier Ministre,

Nous représentons des organisations qui croient que les membres de l’Office national de l’énergie (ONÉ) qui ont rencontré l’ancien premier ministre du Québec, Jean Charest, doivent se retirer du processus de consultation sur l’Oléoduc Énergie Est.

Plusieurs de nos groupes ont déjà exprimé cet avis directement à l’ONÉ, mais aujourd’hui c’est à vous que nous nous adressons afin de remettre dans son contexte la controverse autour de l’ONÉ. En bref, nous vous demandons de réformer complètement l’ONÉ avant que le gouvernement fédéral décide du sort des pipelines TransMountain de Kinder Morgan et Énergie Est de TransCanada. Ce n’est pas la première fois que plusieurs d’entre nous font valoir cet argument auprès de vous. Toutefois, les ratés dans le processus de consultation d’Énergie Est et l’échec évident des promoteurs de l’oléoduc à obtenir le soutien de toute la population pour ces projets mal conçus, vous offre une occasion de montrer votre leadership.

Le fait que les membres de l’ONÉ aient agi d’une manière peu convenable en rencontrant Jean Charest, n’est pas le seul problème de l’ONÉ. En effet, l’organisme souffre de plusieurs défauts et présente de nombreux conflits d’intérêt qui entachent sa légitimité. Il est évident que les membres de l’ONÉ qui ont mal agi doivent se récuser. Cependant, cela ne résoudra pas les nombreuses lacunes qui minent le processus d’examen des oléoducs au Canada. Il est déraisonnable de croire que les citoyens vont poliment respecter les règles d’un processus qui est une farce, dont la conclusion est connue d’avance, alors que leur eau potable est mis en danger. Il est inadmissible aussi de demander aux personnes préoccupées par les changements climatiques de croire en ce processus alors que même votre gouvernement a reconnu qu’il est inadéquat en la matière.

Le processus de l’ONÉ est «brisé». C’est indéniable. Vous semblez entreprendre une «modernisation» en voulant revoir le processus. Mais en cette période transitoire, les mesures que vous avez mis en place ne peuvent corriger les problèmes sous-jacents. Le processus qui a été utilisé pour la revue de Kinder Morgan n’a pas réglé les problèmes fondamentaux de l’ONE et le processus d’évaluation pour Énergie Est est également totalement déficient. C’est pourquoi nous vous demandons de régler la crise de confiance qui entoure l’ONE avant que vous preniez une décision à propos des oléoducs Kinder Morgan et Énergie Est. En clair, nous exigeons d’arrêter le travail, fondamentalement problématique, qui est en cours à l’ONÉ. Il est nécessaire de réformer complètement l’ONE afin de regagner la confiance des Canadiens envers le processus d’examen fédéral pour les pipelines et, par la suite, évaluer ces projets dans une atmosphère qui n’est pas celle de l’ère du gouvernement Harper. Si vous posez ces actions, cela démontrera aux Canadiens que votre engagement à obtenir l’acceptabilité sociale est sincère et que vous êtes prêt à défendre avec honneur les droits autochtones ainsi que l’eau, la terre et le climat planétaire dont dépendent les Canadiens et qu’ils chérissent.

Il en va de l’intérêt de toutes les parties prenantes que ces projets soient examinés par un organisme crédible. Cela ne pourra être le cas tant que votre gouvernement n’aura pas complètement réformé l’ONÉ.

Le Canada est à la croisée des chemins et ce n’est pas le moment de demander que l’ONÉ, qui est illégitime, statue sur la mauvaise conduite de ses membres. Il est plutôt temps, de démontrer du leadership politique de la part de votre gouvernement qui dit vouloir incarner le changement. Nous vous demandons de faire preuve de ce leadership .

Nous vous prions, de croire, monsieur le Premier Ministre, à l’assurance de nos meilleurs sentiments,

Sincèrement,

 

Sharon Flatt, Aboriginal People’s Council, Local 10

Céline Lachapelle Action environnement, basses Laurentides (AEBL)

France Lalonde, Association de propriétaires privés, agricoles (acéricoles) et forestiers

André Bélisle, Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA)

Marianne Papillon, Association madelininienne pour la sécurité énergétique et environnementale (AMSÉE)

Margaret Rao, Canadian Unitarians for Social Justice

Joy Kennedy, Canadian Interfaith Fast for the Climate

Kiki Wood, Canadian Youth Climate Coalition/Coalition canadienne des jeunes pour le climat

Cathy Orlando, Citizens’ Climate Lobby Canada

Derek Coronado, Citizens Environmental Alliance

Katherine Massam, Citoyens au Courant

Patricia Warwick, Climate Action Now

Lyn Adamson, ClimateFast

Vincent Marchions, Coalition vigilance Oléoducs (CoVO)

Marc Édouard Joubert, Conseil régional FTQ du Montréal métropolitain

Lois Corbett, Conservation Council of New Brunswick

Daniel Cayley-Daoust, Council of Canadians

Martine Chatelain, Eau Secours! Coalition pour une gestion responsable de l’eau

Stephen Thomas, Ecology Action Centre

Graham Saul, Ecology Ottawa

Keith Brooks, Environmental Defence

Steven Guilbeault, Équiterre

Éric Ferland, Foire ÉCOSPHÈRE

Peter Jones, For Our Grandchildren 4RG

Bob Olajos, Friends of Temagami

Catherine Huard, Fondation Rivières

Douglas Nadler, Georgian Triangle Earth Day Celebration

Jonathan Théorêt, GRAME – Groupe de recherche appliquée en macroécologie

Patrick Bonin, Greenpeace

Angela Bischoff, Greenspiration

Rita Bijon, Green 13

Rodrigo Samayoa, Leadnow.ca

Karen Kristen, Living Oceans Society

Alex Paterson, Manitoba Energy Justice Coalition

André Laurence, Mouvement citoyen Alerte Pétrole Rive-Sud

Christian Simard, Nature Québec

Peggy Walsh Craig, Nipissing Environmental Watch

Martin Poirier, NON à une marée noire dans le Saint-Laurent

Brennain Lloyd Northwatch

Adam Scott, Oil Change International

Luc Falardeau, Oléoduc Laval en amont (OLEA)

Sharon Murphy, PEACE-New Brunswick

Tony Clarke, Polaris Institute

Carole Dupuis, Regroupement vigilance hydrocarbures Québec

Martin Poirier, Prospérité Sans Pétrole

Andrée Chartier, Regroupement citoyen contre les bitumineux et pour le développement durable

Gordon W. Dalzell, Saint John Citizens Coalition for Clean Air

Gretchen Fitzgerald, Sierra Club Canada Foundation

Sven Biggs, Stand (formally ForestEthics)

Elizabeth Frazer, Stop Energy East (North Bay)

Donald Kellogg, STOP oléoduc Île d’Orléans

Réal Lalande, STOP oléoduc Outaouais (SOO)

Karine Audet, STOP oléoduc Bellechasse-Lévis

Yvan Croteau, STOP oléoduc Montmagny-L’Islet

Anne-Céline Guyon, STOP oléoduc Portneuf–Saint-Augustin

Kathy Hakola, Temiskaming Environmental Action Committee

Katie Krelove, Toronto 350.org

Jessica Clogg, West Coast Environmental Law Association

Cam Fenton, 350.org

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *