Loi sur les hydrocarbures : le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec forge son plan d’action à L’Islet pour obtenir le retrait des projets de règlements

RVHQ_Mobilisation_AG24septembre-L’IsletL’Islet, le 26 septembre 2017 — Réunis en assemblée générale à l’Islet dimanche, sur l’invitation de STOP oléoduc Montmagny-L’Islet, les membres du RVHQ ont élaboré un plan d’action en réaction au dernier affront — et non le moindre — essuyé par la population et les municipalités dans la saga entourant la Loi sur les hydrocarbures. Les délégués de dizaines de comités ont convenu de différentes tactiques en vue d’obtenir le retrait des projets de règlements déposés mercredi par le gouvernement du Québec et la suspension de la Loi sur les hydrocarbures.

Adoptée sous le bâillon en décembre 2016, cette loi entrerait en vigueur d’ici la fin de 2017 avec ces quatre règlements sur l’exploration et la production de pétrole et de gaz qui ont soulevé un tollé généralisé dès leur diffusion. Visiblement écrits pour l’industrie, ces règlements leur ouvre toutes grandes les portes avec des menaces bien réelles pour l’eau potable et la qualité de l’environnement. Le RVHQ, avec une trentaine d’organisations signataires, a signifié dès jeudi par voie de communiqué que ces projets de règlements étaient inacceptables, en prévoyant des distances séparatrices minimales allant de 40 et 275 mètres entre les puits de forage et le fleuve, les lacs et rivières, les parcs nationaux, les sites patrimoniaux, les établissements de santé et d’éducation, les garderies, les maisons.

Read More

Partager

Les citoyens et les élus doivent être proactifs face aux projets de transport du pétrole brut dans nos MRC

Encart_©STOPML

L’Islet – 24 septembre 2015. Trois semaines avant les élections fédérales, le comité STOP oléoduc Montmagny-L’Islet invite les citoyens et les élus à être proactifs face aux projets de transport de pétrole brut planifiés sur notre territoire, tous de juridiction fédérale. D’ici cinq ans, plus du tiers de la production des sables bitumineux pourrait passer dans nos MRC par rail, navire-citerne ou oléoduc. Un encart d’information publié dans l’édition du 30 septembre de L’Oie blanche présente ces projets, les illustre sur une carte et dresse une liste des risques qui y sont associés ainsi que des questionnements qu’ils suscitent. Le comité citoyen incite la population à en discuter avec les élus municipaux lors des assemblées publiques d’octobre.

Read More

Partager

Portes ouvertes de TransCanada à Cap-St-Ignace : les citoyens s’interrogent

Source : GaïaPresse | Par Delphine Théberge

Même si TransCanada continue à rassurer la population sur son projet Oléoduc Énergie-Est  par la tenue de portes ouvertes, les citoyens se posent de nombreuses questions. Récemment de passage à Cap-St-Ignace pour parler du projet, l’entreprise albertaine s’est voulue convaincante sur les aspects de la sécurité, de la protection de l’environnement et de son sens des responsabilités.

Malgré cela, les citoyens avaient des questions très précises : Quels cours d’eau de la région pourront bénéficier de valves de sécurité ?  Quelle est la sensibilité, en kilopascal, des capteurs de pression qui détecte les fuites ? Comment être assuré que la compagnie ne fera pas faillite ? Quel type de station de pompage est-il prévu de construire à Cap-St-Ignace?

Lire la suite sur GaïaPresse

Partager